Burkina Faso

Paroisse Saint Kisito, de Ligé-Taw

Personne de contact : Abbé Thomas d’Aquin SOME  Abbé_Somé

Au Burkina Faso, les autorités administratives et communales se fient à l’Eglise pour leur projet de société. Elle a en effet une crédibilité et une force de mobilisation très grande. C’est ainsi que, dans le département de Zambo, province de Ioba, la paroisse Saint Kisito de Ligé-Taw, dont l’abbé SOME fut curé, joue un rôle important dans l’élaboration du plan de développement de l’Etat par la création d’un Centre de Formation et d’Animation de la Jeunesse de Zambo. Les objectifs de ce centre sont notamment la lutte contre l’analphabétisme ainsi que l’initiation des jeunes à des activités d’auto-prise en charge et à la formation aux nouvelles techniques de production pour lutter contre la pauvreté et l’exode rural. Le Centre a été construit et doit encore être équipé.

En juillet 2011, l’Abbé Somé avait pour objectif d’aider les femmes du village de Bozo (2000 habitants environ), dont il est issu, à acquérir un moulin à grain. Il faut savoir que les femmes, sur lesquelles repose l’économie domestique (fourniture de l’eau, du bois, de la nourriture,…) doivent piler le mil dans un mortier avant de le moudre avec des meules artisanales aménagées dans un coin de la maison accessible à tous, hommes et bêtes, ce qui pose des difficultés d’utilisation et des problèmes d’hygiène.

En août 2012, Opération-Secours a versé à l’Abbé Somé un montant de 2.250 € qui a permis de réaliser ce projet.  Grâce à cette machine, le temps de travail et l’énergie déployée par les femmes sont fortement réduits.

Tout en poursuivant ses études de philosophie à Abidjan, l’Abbé Somé a continué à veiller au développement de son village Bozo.
En 2013 et 2014, une cantine scolaire a été construite avec la participation d’Opération-secours qui a versé 700 €. Cette cantine permet de maintenir à l’école, par le biais d’un repas offert, des enfants qui habituellement, ne mangent qu’une seule fois par jour.   Les villageois ont fourni la main d’œuvre pour la construction.
Fin 2014, l’Abbé Somé nous a sollicités pour remplacer dans son école 50 « tables-bancs ». Ce projet fut réalisé moyennant une contribution d’Opération-Secours à raison de 2.000 €.
En 2015, Opération-secours est intervenu pour un nouveau montant de 2.000 € pour 40 « tables-bancs » supplémentaires.  En effet, Bozo est devenu un Centre d’examens pour les villages environnants, ce qui a exigé de nouvelles infrastructures.  La contribution locale a été de 300 €.

En 2016 et 2017, Opération-Secours a continué à participer financièrement  au développement de l’école de Bozo en permettant l’acquisition de nouvelles tables-bancs, d’armoires et de chaises et à la réfection de tableaux de classe et de fenêtres.  L’Abbé Somé, qui revient régulièrement en Belgique et en France, nous tient au courant et surveille attentivement l’emploi des fonds qui lui sont transmis.

Il souhaite actuellement construire des installations sanitaires pour filles et garçons.

Opération-Secours souhaite continuer à soutenir les actions du Père Somé, aujourd’hui désigné comme professeur de philosophie et de latin.  Elle ne peut cependant le faire sans votre aide.

Faire un don

CR_2016_A CR_2016_B CR_2016_C