Historique

C’est en 1963 que l’ASBL « Opération Secours » fut créée par un petit groupe de personnes de la région liégeoise, essentiellement originaires de la paroisse Saint François de Sales, sensibilisées aux difficultés du Tiers-Monde vers lequel partaient de jeunes expatriées: Madeleine HERMAN en Inde, à Pondicherry, aujourd’hui soutenue par l’association « Aide au Volontariat en Inde », et Edmée CAPRASSE, partie au Rwanda, à Kabgayi, se consacrer, en tant qu’Auxiliaire Féminine Internationale (AFI1) à la formation des infirmières. Parmi ces personnes, on doit citer – et les remercier pour leur dévouement – Mr et Mme Léon HERTAY(†), Mr et Mme Charles CAPRASSE (†), Mr et Mme Paul-Henri SIMON, Mr et Mme Gustin HERMAN (†) et Mr et Mme Alexis BOUQUET (†). Bien d’autres ont intégrés, au cours de plus de 50 ans, les rangs de l’association.

Durant plusieurs années, outre des fonds, Opération Secours a organisé des collectes de vivres et médicaments dans les quartiers de Liège mais également dans les villages de la province. Les matches de football (Standard, F.C. Liégeois, Tilleur) étaient l’occasion de collecter avec des troncs aux entrées mais aussi au moyen d’un grand drap de lit en passant, à la mi-temps, le long des gradins et tribunes pour que les supporters y jettent leur monnaie.

Les bénévoles d’Opération Secours ont aussi pendant plus de trente ans, trié, emballé et envoyé à nos volontaires d’Outremer des centaines de kilos de médicaments, de gaze pour pansements et de matériel de soin pour le traitement des patients soignés notamment à Kabgayi, sans oublier des vêtements, du matériel agricole, etc.

L’ASBL « Opération Secours » a pris la personnalité juridique par la publication de ses statuts au Moniteur belge du 18 juillet 1963, p. 1248, [n° 3381].

Aujourd’hui, Opération-secours soutient, en dehors de tout esprit d’appartenance religieuse, philosophique ou politique, une quinzaine d’actions, essentiellement en Afrique mais aussi en Asie et en Amérique latine, en collectant des fonds destinés à des personnes physiques précises qui agissent, pour la plupart, au sein d’une institution à finalité humanitaire disposant déjà d’une infrastructure propre.   C’est cette infrastructure qui permet de rendre efficace les dons recueillis, fussent-ils modestes.

AFI : mouvement devenu aujourd’hui, vu l’introduction de la mixité, l’Association Fraternelle Internationale.

Pour découvrir notre dernière présentation, cliquez ICI.