Cameroun – Gadji

 

Chers Amis et Bienfaiteurs,

Salutations chaleureuses de Gadji  en ces fêtes de fin d’année.

La mauvaise connexion à l’internet ne nous pas permis de communiquer avec vous ces derniers mois. Nous étions coupés du monde et la situation n’est pas encore réglée. Toutefois j’essaie de vous faire parvenir nos vœux les meilleurs pour la nouvelle année qui pointe à l’horizon. Puisse le Seigneur bénir vos familles durant l’année 2017 et vous combler de ses grâces !

Nous aimerions une fois de plus vous remercier pour tous les efforts que vous ne cessez de déployer pour que notre apostolat continue dans cette partie du pays en dépit des difficultés rencontrées.

Au début de nos activités, nous vous informions que nous avions inscrit 15 apprenants  et pensions que les autres suivraient. Nous sommes désolées de vous dire que le nombre n’a pas augmenté parce que celles qui parcouraient chaque fois une distance de plus de 10 kilomètres n’ont pas pu revenir pour continuer leur formation. La distance, les raisons financières et personnelles y ont contribué. Toutefois nous avons étendu le Centre  dans les villages environnants afin d’atteindre celles qui veulent apprendre quelque chose pour la vie. A 20 kilomètres de Gadji, nous avons commencé à offrir la formation à une vingtaine des filles-mères et femmes mariées. Cela se fait une fois par semaine vu que notre manque de moyen de transport, notre camionnette est assez vieille.  La sœur Elizel, ma consoeur, s’occupe de la couture et de la broderie et moi je fais l’alphabétisation et les notions de savoir-vivre et les causeries éducatives. Nous y allons le jeudi, jour où les apprenants de Gadji restent à la maison pour nous permettre d’aider aussi les autres. Nous y passons toute la journée les divisant en deux groupes.

Comme vous pouvez le constater sur les images, la formation se fait en plein air devant l’église par manque de local. Le curé de la paroisse nous permet d’utiliser les bancs  et nous sommes très reconnaissantes

Gadji_20170127_1

Avec le petit nombre à Gadji, la formation a continué normalement en dépit de la difficulté que nous avons connue avec le départ du formateur en couture. Il nous a quittés parce qu’il ne pouvait plus  accepter le salaire de 40.000 francs CFA par mois, soit 60,80€ et vu que le Centre n’a pas des sources de revenus, nous ne pouvions pas augmenter son salaire. Après son départ, nous avons trouvé un autre monsieur qui nous rend ce service deux jours par semaine. Les apprenants sont contents de ses enseignements ; toutefois le départ de son prédécesseur qui fabriquait des sacs à vendre pour un peu de revenus nous a pénalisés. Le Centre étant situé à un milieu reculé, nous butons toujours à cette difficulté. Mais nous pouvons dire que nous sommes contentes des réalisations du trimestre passé. Quelques activités telles que la préparation de la poudre de gingembre et des gâteaux pour la fête de Noël ont été au centre de leur intérêt à la fin de ce trimestre.

Gadji_20170127_2

Comme vous pouvez le constater, les travaux de l’enclos du Centre de Formation sont bel et bien achevés et nous sommes contentes que notre Centre soit maintenant bien protégé.  Et nous sommes heureuses de vous informer qu’à la fin des travaux, nous avons eu un bonus de 180.000 francs CFA, soit 274 € que vous verrez dans notre récapitulatif financier. Nous en étions contentes car cela nous a permis d’assurer le fonctionnement du Centre, principalement le paiement du salaire.

Nous espérons que les frais de formation seront payés à la rentrée du deuxième trimestre afin de subvenir aux besoins du Centre.

Gadji_20170127_3

Encore une fois nous vous souhaitons une heureuse année pleine de succès dans vos différentes activités et dans vos familles.

Sœur Colette, icm -Gadji

 

Nouvelles d’Argentine

Juillet 2016.

Bien chers amis,
Voilà voilPH_201607_01à….j’arrive avec les nouvelles de ces derniers mois. De fait, je vous écris de chez ma sœur où je suis avec Chiqui. Nous avons allongé un peu nos vacances d’hiver (d’ Argentine) pour pouvoir faire une visite à Rome et à Assise, deux lieux que j’avais connus il y a presque 50 ans lors d’un pèlerinage national des patros et que je souhaitais pouvoir revoir une fois dans ma vie. L’occasion de l’année de la Miséricorde m’a paru un bon moment.
Comme je vous l’avais déjà écrit en d’autres occasions, une de nos logopèdes, María, continue d’assumer chaque jour un peu plus les tâches de coordination et de direction du Centre qui étaient les miennes (et que j’accompagne toujours bien sûr!). Elle est donc en train de faire sa première expérience d’être à la tête sans que Chiqui et moi soyons à ses côtés. Et tout se passe très bien selon les nouvelles qu’elle et les autres membres du personnel nous envoient. Cela nous permet de nous sentir tranquilles pendant notre séjour ici.
D’un autre côté, juste une semaine avant notre départ, une autre logopède, plus jeune,  qui venait depuis un an et demi et s’occupait spécialement des bébés avec des difficultés d’alimentation, m’a annonçé qu’elle ne viendrait plus à partir du mois d’août car elle s’est mariée et veut avoir plus de temps pour commencer à construire sa maison. Je dois avouer que je n’ai pas apprécié qu’elle m’annonce cela sans tambour ni trompette et sans me laisser le temps de remédier à son absence avant de voyager. Mais bon, il doit bien y avoir l’une ou l’autre exception à la règle….c’est la première fois que cela arrive et malgré tout, j’ai eu le temps de prendre contact avec une jeune qui finit son mémoire de logopède en août et serait disposée à venir prendre la relève. Entretemps une bonne partie des patients ont pu être intercalés chez les autres logopèdes qui ont fait preuve de bonne volonté pour minimiser le problème.
Le Centre travaille à plein depuis le début de l’année. 108 enfants, plus de 190 séances de traitement par semaine, le suivi des parents tant pour les aider dans leurs démarches que pour leur offrir un soutien psychologique, des orientations pour améliorer les conditions de vie de leur enfant, par exemple en employant le matériel que nous pouvons leur prêter…
Nous comptons aussi sur le suivi du neurologue infantile deux fois par mois, de la pédiatre qui se tient à disposition en permanence, soit au Centre, soit dans son cabinet de consultation privé ou à l’hôpital situé en face du Centre et avec lequel nous avons un contrat d’aide mutuelle.
Nous soutenons des relations de collaboration avec les écoles, les communes, l’hôpital pédiatrique de la province…. Avec toutes les institutions qui peuvent enrichir notre service aux enfants handicapés.
La demande de traitement pour des nouveaux enfants ne cesse pas, nous faisons une liste d’attente et nous essayons de les incorporer dès qu’une place se libère.  Et chaque fois il faut recommencer avec les familles nouvelles tout le travail d’expliquer aux parents les démarches à faire pour obtenir le certificat de handicapé pour leur enfant, la pension et ensuite l’admission à la couverture des soins de santé par l’Etat ou une mutuelle. Et cela continue de prendre presque 2 ans pour y arriver. Je signale que l’Etat vient seulement de nous rembourser en juillet les honoraires des thérapeutes de décembre 2015, cela vous donne une idée de l’aide précieuse que représente la solidarité de nos amis belges et français surtout. Les parents aussi continuent d’apporter leur petite part, mais la situation économique s’est tellement dégradée de nouveau depuis le début d’année, que cet apport est très limité.
Trois bonnes nouvelles de plus pour terminer cette lettre :
–    Une grande amie du Centre nous a aidés à construire une petite pièce à côté de la salle de kiné pour y mettre les équipements qui se prêtent aux enfants pour s’en serviPH_201607_02r chez eux. Quand un enfant n’en a plus besoin ou a trop grandi, il le rend pour que PH_201607_03cela puisse servir à un autre. En attendant, tout cela s’accumulait dans la salle d’attente qui devenait un peu encombrée. Maintenant tout est en ordre dans cette pièce en attendant les prochains utilisateurs. Vraiment ce système de « Banque d’équipements pour prêter à domicile» est très positif et permet de voir de grands progrès chez les enfants.

–    Ce 29 juillet nous avons eu une réunion très cordiale avec des membres du Conseil d’Administration de l’ASBL Opération Secours qui reçoit les dons que versent nos amis et se charge de leur envoyer les attestations fiscales, de même que des nouvelles de    PH_201607_04plusieurs autres projets qu’ils aident de par le monde. Réellement c’est réconfortant de rencontrer des personnes imprégnées de cette vision solidaire et engagées dans un service concret qui est indispensable pour nous qui travaillons à l’extérieur et comptons sur les dons de nos amis et collaborateurs. Nous avons pu partager de vive voix la vie de notre Centre, avec ses joies, ses progrès, ses difficultés et ses espoirs et organiser le prochain envoi des dons reçus cette année pour renflouer le fonds de réserve du Centre. En avril dernier, la Fondation JMA de France nous avait  aussi envoyé une somme qui nous a permis de tenir le coup malgré le retard des paiements attendus. Nous n’avons qu’un mot en majuscules pour ces deux institutions amies : MERCI !!

–    Enfin, la 3ème bonne nouvelle : Notre avocate Ivana a mis au monde son premier bébé, Agustín, le 29 juin. Il a déjà fait connaissance de Pequeños Pasos et est passé dans tous les bras bien sûr !
Je vous laisse avec une phrase du Pape François lors de sa visite à un hôpital pédiatrique en Pologne :
« J’aimerais être un peu près de chaque enfant malade, près de son lit, les embrasser un par un ; écouter chacun de vous un moment et, ensemble, garder le silence devant les questions auxquelles il n’existe pas de réponse inmédiate….et prier »

Je termine en vous souhaitant de bien terminer vos vacances et en vous invitant à rester en contact avec nous à travers les liens suivants pour ceux qui ont internet. Toutes nos amitiés. Jeanne et Chiqui.
Notre page web en espagnol : http://www.xn--fundacionpequeospasos-pbc.com/
ou bien, si vous avez le ñ español sur votre clavier: http://fundacionpequeñospasos.com/
Sur  cette page,  il y a un lien d’accès à notre page de facebook « centro pequeños pasos santa lucia » où vous verrez des nouvelles et photos hebdomadaires. Nous vous y attendons.

E-mail : jdelgl@yahoo.com.ar             
Notre blog: http://santalucia.centerblog.net/

Contact en Belgique : Filles de Marie   Rue de Namur, 44    5600 Philippeville
Adresse en Argentine : J. Delgleize,  Islas Malvinas 550 B
3440 –  Santa Lucia  (Prov. Corrientes) Argentine

Avec attestation fiscale
qui vous permettra de le déduire de votre déclaration fiscale (à partir de 40 euros par an):
Opération Secours ASBL
IBAN : BE33 0000 2913 3746   (BIC : BPOTBEB1 )
Rue Henri Maus, 167   B  4000 LIEGE
Mention:
Pour Jeanne Delgleize Enfants handicapés Argentine              NE PAS OUBLIER !!!
Sans attestation fiscale
Attention !!!!: Mon domicile est en Argentine

J.Delgleize – projet Argentine
IBAN BE58 0341 7066 3579  (BIC : GEBABEBB )
Islas Malvinas 550 B
3440 Santa Lucia (prov.Corrientes)
Argentine
Mention: Enfants handicapés

Merci à notre président.

MERCI  JEAN

En raison de problèmes de santé qui l’empêchent de poursuivre avec efficacité son mandat de Président de notre association, Jean CHAUSSEE, lors de notre assemblée générale statutaire, a demandé  à en être déchargé.

Dans l’esprit de service qui l’a toujours animé, Jean avait accepté, suite au décès de Jean STASSEN, en 2009, d’assumer la présidence d’Opération Secours.

Ingénieur civil métallurgiste et diplômé en Sciences économiques, il débuta sa carrière à l’usine Espérance-Longdoz (Chertal) avant de diriger un atelier protégé. Il est membre de la Chaîne d’handicapés à Liège.  Il fut aussi d’une aide très précieuse auprès de sa maman malade durant de nombreuses années et, par après, de son père atteint par le grand âge et la maladie.

Engagé dans le mouvement scout, Jean fut actif dans notre association dès le début. Ainsi, il collectait, conditionnait et expédiait des pansements destinés à l’hôpital de Kabgayi, au Rwanda.

Sa présidence nous fut de bon conseil tout en suscitant de nouvelles initiatives en accueillant sous la coupole d’Opération Secours de nouveaux volontaires.

Merci Jean pour l’esprit d’entraide que tu as su nous insuffler au cours de ton mandat.

Pour lui succéder, le Conseil d’administration a appelé à sa présidence Jacques DELANAYE qui porte, avec son épouse Nicole et leurs connaissances, le projet de la crèche de Bethléem, en Palestine.

Bon vent, Jacques !

PHS

PS_Présidents_2016

De gauche à droite : Jean CHAUSSEE, Père Thomas d’Aquin SOME (au Burkina-Faso), Jacques DELANAYE

Assemblée générale du 29 juin 2016

OPERATION – SECOURS  A.s.b.l.
Siège social : 6, rue du Batty, 4000 Liège
N° 0410.445.107
Tél. 04.252.65.97

PROCES-VERBAL de l’A.G. du 29 juin 2016

 

Présents : Jean Chaussée, Président ; Arlette Nihoul, Vice-Présidente ; Paul-Henri Simon, Trésorier ; Emmanuel Caprasse, Secrétaire ; Edmée Caprasse, Chantal Franssen, Marie-Louise Leduc, administratrices ; Marc Bruyère, Philippe Hertay, administrateurs ; Jacques Delanaye,  Elda Degetto, membres.

Représentés par procuration : Jeanne Delgleize, André Faniel, Nicole Léonard, Dominique Loumaye, Monique Mineur-Deswaef, Laure Séressia, Francis Teheux, tous membres.

Excusées : Monique Halleux, Bernadette Sart, membres.
Absents : Jean-Marie Mineur, Hubert Straet, membres.
Observateur : Père Thomas d’Aquin Somé (Burkina Faso)

————————-

La séance est ouverte à 15heures 50 par le Président Jean Chaussée. Il rappelle les points portés à l’ordre du jour.  Il propose de faire une minute de silence et de prier pour nos anciens administrateurs décédés au cours de l’année, Léon Hertay et Joseph Cravatte, dont il rappelle le dévouement.

Le Secrétaire Emmanuel Caprasse donne lecture du P.V de l’assemblée générale du 11 juin 2015 dont la teneur est approuvée à l’unanimité.

Le Trésorier Paul-Henri Simon donne lecture du rapport d’activité de l’année qui contient les comptes 2015.   Le trésorier s’est trouvé devant une difficulté dans la mesure où BPost, chargé de transférer des fonds à divers endroits d’Afrique, n’a pas exécuté correctement certains transferts en sorte qu’une partie de ces fonds, versés en 2015, sont revenus – moyennant frais – fin 2015 et au début de l’année 2016.  Il s’ensuit que sur les 65.919,83 € transférés en 2015, seuls 55.500 € sont parvenus aux bénéficiaires dans le courant de cette même année.  L’assemblée générale approuve les comptes 2015 tels qu’ils sont rédigés et en donne décharge aux administrateurs. Ils seront déposés au greffe du tribunal de commerce.

La discussion porte ensuite sur la modification éventuelle de l’organisme de transfert (actuellement BPost) par une autre société (Western Union ? société INTEL FCStone ?)  Après discussion, il est décidé de poursuivre les transferts par BPost.

Le Secrétaire expose la teneur du courriel qu’il a reçu du Dr Bernadette Sart qui fut en son temps administratrice. Elle y explique qu’elle donne sa démission en tant que membre  en raison du fait que sa profession est trop prenante et ne lui permet pas de se libérer pour assister aux réunions et à l’assemblée générale lorsqu’elles ne se déroulent pas en soirée. L’assemblée générale en prend acte et la remercie pour son engagement pendant plusieurs années.

L’assemblée générale approuve la désignation d’un Trésorier-adjoint en la personne de Marc Bruyère.

A 16h40, Mme Degetto quitte la séance, appelée par d’autres obligations.

Le président Jean Chaussée prend ensuite la parole pour exposer que son état de santé ne lui permet plus, malgré son désir, de poursuivre avec efficacité ses fonctions de Président. Il demande à en être déchargé. Il ne souhaite plus non plus demeurer administrateur.  L’assemblée générale accède à sa demande tout en le remerciant vivement pour l’esprit d’entraide qu’il a su insuffler aux membres d’Opération–Secours tout au long de sa présidence.    Pour le remplacer, Jean Chaussée propose Jacques Delanaye, très actif au sein de la paroisse St François de Sales et qui, au sein d’Opération Secours, porte le projet de la crèche de Bethléem. Les membres de l’assemblée générale désignent Jacques DELANAYE comme administrateur.  Les administrateurs le désignent ensuite comme Président en remplacement de Jean Chaussée.  Son mandat prend cours immédiatement.

Par ailleurs, les membres de l’assemblée générale renouvellent à l’unanimité les mandats d’administrateurs de Mmes CAPRASSE Edmée, FRANSSEN Chantal, LEDUC Marie-Louise, NIHOUL Arlette  et de MM. BRUYERE Marc, CAPRASSE Emmanuel et SIMON Paul-Henri.

En son sein les membres du Conseil d’administration désignent pour la gestion journalière et la signature sociale à titre individuel : DELANAYE Jacques (Président), NIHOUL Arlette (Vice-Présidente), SIMON Paul-Henri (Trésorier), BRUYERE Marc (Trésorier adjoint), CAPRASSE Emmanuel (Secrétaire), LEDUC Marie-Louise et FRANSSEN Chantal.

Au chapitre des divers :

Mr Luc Deswaef est décédé récemment. Il soutenait le projet de l’orphelinat de Kansi.  A l’occasion de son décès, un montant de 1430 € a été recueilli qui sera versé à cet orphelinat.

Jeanne Delgleize (Los Pequeños Pasos, à Santa Lucia, en Argentine) est de retour en Belgique pour deux mois en passant par Rome.  Elle essayera de venir nous saluer.

Philippe Hertay regrette que sa profession soit trop prenante et l’empêche de s’investir dans l’A.s.b.l.

Le Père Thomas d’Aquin, qui est présent, explique son parcours aux membres de l’assemblée qui ne le connaissent pas.   Un montant de 2.000 € lui sera à nouveau versé pour du matériel scolaire destiné à l’école secondaire de Bozo, son village natal au Burkina Faso.

Le Trésorier donne connaissance aux membres de l’AG de la décision du SPF Finances d’octroyer à notre Asbl la déductibilité fiscale pour les dons de plus de 40 €, et cela pour une durée de 4 ans au lieu de 6. Le motif en est, selon le SPF, une trop grande dispersion de l’aide que nous apportons aux populations du Tiers-monde. Le SPF demande que nous réduisions le nombre de nos actions.  Le trésorier estime, avec d’autres administrateurs, que le SPF n’a absolument rien compris à notre mode de fonctionnement.  Il est proposé  de demander une entrevue d’ici un an ou deux.  En attendant, quatre actions pourraient faire l’objet d’un « recyclage » auprès d’autres ONG : ACAPEL pourrait être reprise par les Jésuites du Tiers Monde ; les époux Lecouturier en RDC ne réclament plus rien depuis un certain temps ; la nouvelle action ANANYA en Inde ne comporte que deux donateurs ; le soutien à PHEBS, à Pondicherry, n’en a que deux également et pourrait être renvoyé à « Enfants du Monde ».

L’Administration fiscale demande que nous l’aidions à informatiser les donateurs.   Il est décidé d’inviter les donateurs à répondre à la requête de l’Administration en fournissant les renseignements demandés (cfr. le bulletin d’information du 1er trimestre 2016 et la Newsletter.

Monique Halleux, retenue à la Côte belge, ne peut être présente à la réunion. Edmée Caprasse rapporte qu’elle lui a dit que, n’étant plus sur place, les dons qu’elle reçoit pour Kaymoni au Rwanda où elle a enseigné pendant de nombreuses années,  sont de moins en moins nombreux.  Néanmoins, Monique Halleux a passé 6 semaines au Rwanda en début de 2016 où elle a reçu de nombreuses demandes d’aide.

L’ordre du jour étant épuisé, la séance est levée à 18h10.

Fait à Liège le 13 juillet 2016

Le Secrétaire                                                                 Les Présidents
      Emmanuel Caprasse                                                Jean Chaussée
                                                                                         Jacques Delanaye


 

 

Voeux de Palestine

HOLY FAMILY CHILDREN’S HOME
DAUGHTERS OF CHARITY
ST.  VINCENT
BETHLEHEM
E-mail: creche@p-ol.com

17 Février 2016
Voeux 2016

Très chers amis et bienfaiteurs,

Pour nous c’est toujours une occasion de joie, de gratitude et de merveille lorsque nous constatons et nous voyons par nous même les signes de prédilection de bienveillance, de générosité, d’affection, de partage, qui se répète chaque année d’une façon spéciale pendant les fêtes de Noël à l’égard de nos petits « Etoiles de Bethléem ».

Il sont comme de petits flocons de neige qui tombent lentement et silencieusement pour nous désaltérer et faire jouir le cœur de tous ces enfants auxquels tout à été nié dès leur conception. Enfants non aimés ni désirés mais qui aspirent comme tous les autres enfants de se sentir aimés. Et tout cela grâce à vous chers amis qui à travers vos gestes vous manifestez beaucoup d’amour et de tendresse.

Croyez nous les enfants de la crèche sont pour nous un éternel printemps dans notre vie, et à partir de là, nous pouvons aimer et aimer continuellement….

Avec gratitude.

La Communauté des Filles de la
Charité de Bethléem.

Echos de Bolivie – Potisi

Francisco, du Centre Nazareth à Potosi – Bolivie, nous écrit :

Notre but est toujours d’accompagner les personnes qui ont besoin d’un soutien social ou psycho-affectif suite à des problèmes familiaux joints à des difficultés sociales .
En 2015, nous avons organisé des ateliers de sensibilisation et réflexion qui s’adressaient aux parents et professeurs des écoles autour du Centre. Thèmes abordés : les crises familiales, l’écoute, la sexualité et les difficultés d’apprentissage des enfants et ados.
Nous avons aussi eu une rencontre avec le Père Simon-Pierre, bénédictin. Nous y avons réfléchi sur les relations parents-enfants et avons essayé de nous écouter entre jeunes et adultes sur les problèmes qui rendent difficile une bonne relation familiale. Les adultes ont été interpellé par les jeunes qui vivent dans ce monde post-moderne. Cette expérience fut très riche pour les participants et nous essayons de la partager comme accompagnateurs.
Malheureusement, le Centre ne peut pas compter sur des infrastructures propres, ce qui limite pour le moment les nouvelles initiatives.
A cause de la très grande pauvreté de ce quartier, les enfants, ados et parents ne peuvent contribuer financièrement aux frais du Centre.
Il existe une très grande violence familiale dans la majorité des familles de la zone. Les enfants et ados, en grande majorité, présentent des problèmes de violence, maltraitance physique et psychologique, et de grands manques affectifs. C’est pourquoi la présence du Centre dans cette zone est tout à fait justifiée.

Merci pour votre soutien.

Francisco

Pequeños Pasos à Santa Lucia depuis 7 ans

Message de Jeanne Delgleize – Octobre 2015

PequeñoPh_201510_01s Pasos de Santa Lucia a célébré ses 7 années d’offrir les soins thérapeutiques aux enfants et jeunes handicapés. Pour que tous y participent, au lieu dPh_201510_02e faire une après-midi de fête, c’est toute la semaine que le Centre a vécu dans l’ambiance festive : friandises, gâteaux et boissons gazeuses pour tous au fur et à mesure qu’ils venaient assister à leurs séances de traitement. Tout cela grâce à quelques bons amis du Centre qui ont voulu apporter leur collaboration.

Fin juillet, l’équipe de thérapeute s’est agrandie avec l’incorporation de Delfina, une ergothérapeute, pour aborder avec les enfants leurs habilités dans les activités de la vie quotidienne.

Ph_201510_03Walter, un garçon de maintenant 15 ans, qui assiste au Centre depuis 7 ans en logopédie et psychopédagogie, a pu passer de l’école spéciale à une école commune et a réussi ses primaires.

Maintenant il a commencé une école secondaire agricole et est venu tout fier nous montrer son premier bulletin avec des résultats très positifs.

 

Aujourd’hui: 102 ENFANTS ASSISTENT A PEQUEÑOS PASOS: 36 sont des filles et 66 des garçons
37 : de 0 a 6 ans (en 2015)Ph_201510_05
51 : de 7 a 11ans (en 2015)
14 : de 12 ans (en 2015) a 20ans

61
de Santa Lucía
41 d’autres villes, villages et parages environnants
59 ont une assurance de santé
43 n’ont pas d’assurance santé et sont traités grâce aux apports de leur famille et de parrains qui collaborent avec la Fondation

VOUS NE VOUDRIEZ Ph_201510_04PAS PARRAINER AUSSI? COMMUNIQUEZ-VOUS AVEC NOUS…MERCI!

 

Non seulement les enfants ont besoin d’aide pour améliorer leur qualité de vie et obtenir leurs droits…Les parents qui luttent pour eux les 24h des 365 jours de l’année ont aussi besoin de soutien.

En plusieurs petits groupes, ils se sont réunis avec les professionnelles du service social, de psychologie et d’administration pour traiter les sujets qui les intéressent ou préoccupent…. A suivre…

Ph_201510_06Ph_201510_07

Et un MIRACLE EN MAYUSCULE… le patron de l’entreprise REHAB (qui nous avait déjà donné gratuitement une douzaine d’appareils spéciaux pour que nos enfants s’en servent à leur domicile) a fait appel à un de ses fournisseurs des Etats Unis pour 9 chaises roulantes posturales spéciales dont nos enfants ont besoin… Et il a obtenu que ce fournisseur nous en fasse cadeau !!! Tous délais de transport et de dédouanement compris, cela devrait arriver mi-décembre…. Pour Noël ???

Serait-ce une coïncidence que ce miracle de générosité se soit produit quand le Pape François était aux Etats Unis ?

 

Et la nouveauté:

Notre page web en espagnol : http://fundacionpequeñospasos.com
Si vous avez le ñ sur votre clavier : http://www.xn--fundacionpequeospasos-pbc.com/
Sur cette page il y a un link d’accès à notre page de facebook « centro pequeños pasos santa lucia » où vous verrez des nouvelles et photos hebdomadaires.
Nous vous y attendons.

 

En souvenir de Joseph Cravatte

Hombourg 5 janvier 1935 – Moresnet 26 juin 2015

2015 est une année funeste pour Opération Secours. Après le décès de Léon HERTAY, en janvier, c’est au tour de notre ami Joseph CRAVATTE de nous quitter.CravatteJoseph_20150626

Lors de ses obsèques, le 2 juillet 2015, en l’église Saint-Laurent, à Andrimont (Verviers), en présence de sa famille, de ses anciens collègues du Collège SFX, de ses nombreux amis et d’une délégation de notre association, notre Président Jean Chaussée a rappelé les multiples activités de Joseph.

 

« Dans ses chroniques hebdomadaires à la Radio Catholique Francophone (RCF), Joseph se désignait lui-même comme « un chrétien ordinaire ». Sans doute voulait-il dire par là que son témoignage n’était pas celui d’un représentant officiel, d’un membre de la hiérarchie, mais une expression du peuple laïc dont le concile Vatican II avait mis en valeur la responsabilité collective. Non, Joseph n’était pas « payé pour ». C’était un volontaire, un bénévole, soucieux de l’avenir de l’Eglise, engagé à 100 %. Là, il était loin d’être « un chrétien ordinaire ».

L’Asbl « OPERATION SECOURS », que je représente ici, est née de l’initiative, au début des années 60, de quelques chrétiens de la paroisse Saint-François de Sales, à Liège, avec pour objet d’aider des volontaires engagés dans les pays en voie de développement. Quand notre association a eu besoin d’un nouveau secrétaire, Joseph, déjà engagé comme coopérateur salésien de Don Bosco, a répondu « présent ». Il a assumé cette tâche pendant 8 ans et jusqu’il y a peu. Il a noué des liens personnels avec nombre de bénéficiaires de notre action, particulièrement en Afrique, au Burkina-Faso et au Cameroun, où il a visité un ami, à ses frais bien sûr. Car, Joseph aimait les Africains, ayant commencé sa carrière comme professeur pendant 5 ans au Collège des Jésuites de Kinshasa, carrière poursuivie ensuite au Collège des Jésuites, à Verviers.

Ces relations personnelles avec les volontaires du Tiers-monde fournissaient la matière au bulletin périodique d’Opération Secours dont il assumait, avec son épouse Malou, la rédaction, l’impression et la distribution. Quel dévouement !

Dans son dernier éditorial (Bulletin du 4ème trimestre 2014), il mettait en exergue cette citation :

Rien ne changera sur la terre des hommes
Si la justice meurt entre nos mains.
Il nous sera vain de parler du Royaume
Si la richesse encombre nos chemins.

Joseph était fondamentalement un chrétien concerné par l’avenir de l’Eglise, un enseignant qui réfléchit et s’exprime par la parole et l’écriture.
Il était philosophe et pédagogue quand il parlait sur les ondes de RCF ou partageait ses réflexions dans une revue de « Chrétiens en marche ».
Il était un témoin au sens où l’Evangile nous appelle à être témoin et sa voix s’entendait plus loin que l’Europe.

Quel homme ! Quel chrétien ! assurément bien peu ordinaire ! Grâce à Dieu !

MERCI Joseph ! »

 

Assemblée générale du 11 juin 2015

OPERATION – SECOURS A.s.b.l.
Siège social : 6, rue du Batty, 4000 Liège
N° 0410.445.107
Tél. 04.252.65.97

PROCES-VERBAL de l’A.G. du 11 juin 2015

Présents :
Jean Chaussée, président, Nihoul Arlette, vice-présidente, Emmanuel Caprasse, secrétaire, Paul-Henri Simon, trésorier ; Edmée Caprasse, administratrice, Marc Bruyère, administrateur.

Membres : Laure Séressia, membre ; Francis Teheux, Jacques Delanaye et Nicole Léonard, ces trois derniers admis comme nouveaux membres.

Représentés par procurations :Joseph Cravatte, Franssen Chantal, Philippe Hertay et Marie-Louise Leduc, tous administrateurs ;Jeanne Delgleize, André Faniel, Monique Deswaef, Bernadette Sart et Monique Halleux, tous membres.

Absents :Elda Degetto et Hubert Straet, membres.

Ouverture de la séance à 20h00 par Mr Jean Chaussée, Président. Il rappelle les points portés à l’ordre du jour.

Avant toute chose, trois nouveaux membres sont admis, à l’unanimité, au sein de l’Asbl. Il s’agit de Mr et Mme Delanaye, présentés par Mr Paul-Henri Simon, qui soutiennent le projet de la crèche de Bethléem en Palestine et de Mr Francis Teheux, présenté par Mr Emmanuel Caprasse qui, en tant qu’avocat honoraire, apportera son soutien et ses connaissances juridiques à l’Asbl.

La lecture du PV de la séance de l’AG du 9 mai 2014 est faite par le secrétaire, Emmanuel Caprasse. Ce PV est approuvé par l’AG.

Le Trésorier Paul-Henri Simon donne lecture du rapport d’activité qui contient les comptes 2014. Ceux-ci seront déposés au Greffe du Tribunal de Commerce. Les dons transférés aux divers bénéficiaires en 2014 s’élèvent à 75.209 €. La liste des transferts est jointe au présent-procès-verbal.

Quant aux dépenses de fonctionnement (frais généraux et frais de gestion), toujours très réduites, elles se sont élevées globalement à 2.700,20 € y compris l’expédition des attestations fiscales aux donateurs et donatrices et des bulletins d’information.

L’assemblée générale approuve les comptes 2014 et en donne décharge aux administrateurs.

Information des membres et sympathisants : En 2014 comme l’année précédente, quatre Newsletters ont été envoyées aux membres et sympathisants disposant d’une adresse mail par les soins d’Emmanuel Caprasse et de Marc Bruyère, ce dernier mettant à jour le site internet de l’ASBL en y insérant ces newsletters. Deux bulletins « papier » ont été expédiés aux donateurs par Joseph Cravatte et Marie-Louise Leduc, Marc Bruyère, Arlette Nihoul et Paul-Henri Simon.

Le problème des frais de fonctionnement a été évoqué dans la mesure où la quasi-totalité des dons est désormais nominative. Auparavant les frais de fonctionnement étaient prélevés sur les dons non-nominatifs c’est-à-dire attribués à « Opération-Secours » sans plus de précision. Les membres de l’AG estiment plus adéquat de répartir ces frais forfaitairement à raison de 3% sur chaque don reçu. Il est en effet normal que lorsqu’un donateur désire faire parvenir une somme à une œuvre déterminée, ce soit sur cette somme elle-même que les frais engagés par Opération-Secours pour faire parvenir ce montant à son destinataire soient prélevés.

Paul-Henri Simon donne aux membres de l’AG lecture des dernières nouvelles envoyées par Jeanne Delgleize qui œuvre à Santa Lucia en Argentine au bénéfice de handicapés.

Il donne également connaissance aux membres présents de ce que les Sœurs de la Charité de Bethléem, en Palestine, ont fait célébrer une messe à Bethléem, ce jour même de notre assemblée générale, en remerciement de notre action de soutien. Madame Nicole Delanaye-Léonard prend alors la parole pour exposer le cheminement spirituel et humain qui a été le sien et celui de son mari lors d’un voyage en Palestine et qui les a poussés à vouloir aider cette communauté de religieuses.

Le problème posé par la demande des époux Lecouturier, qui œuvrent à Kinshasa est ensuite exposé par Paul-Henri Simon.   Nous savons que depuis plusieurs années, les époux Lecouturier, qui possèdent un terrain de quelque 6 hectares, se battent contre un chef local qui, appliquant le droit coutumier, distribue à des tiers des parcelles de ce terrain, parcelles sur lesquelles les tiers s’établissent. Après plusieurs procédures judiciaires, ils ont obtenu gain de cause mais ne parviennent pas à faire appliquer les décisions des tribunaux. Ils demandent un prêt de 2.000 € – remboursable par mensualités de 200 ou 300 € – pour installer, sur base d’une décision qu’ils disent avoir obtenue, un poste de police et pour pouvoir payer la solde de 15 policiers pendant un mois. Ils sollicitent également un second prêt de 1.000 €, remboursable dans les mêmes conditions, pour réparer le moteur d’une chambre froide, moteur qui aurait été mis hors d’usage en raison du « mauvais courant » électrique qu’ils reçoivent.   Après discussion et échange de vue, l’AG constate que ces demandes ne rentrent pas dans l’objet social de l’ASBL, outre que celle-ci ne fait pas de prêts. Malgré des implications humaines et économiques sous-jacentes, elles ne peuvent donc être acceptées, en tous cas la première.   Le président Jean Chaussée, qui connaît personnellement les demandeurs, est chargé de leur faire part de la décision de l’AG.

Aucune modification n’est apportée à la composition du Conseil d’administration, aux mandats des administrateurs et aux règles régissant la gestion journalière de l’ASBL par rapport à l’année précédente.

Tous les points repris à l’ordre du jour étant épuisés, le président lève la séance à 21 heures 55.

Fait à Liège, le 12 juin 2015

Le Secrétaire
Emmanuel Caprasse